Présélectionnés

• Hox.Lab

Créé par Ikbal Bouaita, architecte diplômé de l’ENSA (Paris la Villette), Jose Millan, architecte diplômé de l’ETSAM (Madrid), et Mehdi Taga, architecte diplômé de l’ENAU (Tunis), Hox.Lab est un cabinet parisien spécialisé dans l’architecture et l’urbanisme. Il s’allie au Sénégalais Cheikh Ahmed Tidjani Dieye, technicien supérieur en génie civil, pour candidater.


• ID+EA

Basé au Sénégal ainsi qu’au Brésil, ID+EA est un cabinet spécialisé dans l’étude architecturale, la coordination de projet et le suivi de chantier. 
A la tête du cabinet, Fatiya Diene Mazza, fondatrice et partenaire manager depuis 2011, a réalisé des projets principalement aux États-Unis, au Brésil ou à Dakar, Sénégal. L’équipe sénégalaise comprend notamment les architectes et techniciens en architecture suivants : Mouhamadou Abdoulaye Kamara, Mamadou Ndiaye, Marie Sane, Babacar Alain Diene, Aladji Mamadou Said Ba, Amde Jeremie Morombaye.


• Indice D

Fondé en 2011 par Marion Stamm Niang et Clotilde Frühauf Bathily, architectes exerçant au Sénégal depuis plusieurs années, Indice D est spécialisé en architecture, aménagement urbain et paysager. L’agence a réalisé plusieurs projets à Dakar et en région, en s’associant avec des partenaires en Afrique, et plus particulièrement au Sénégal et en Europe.


• Bibi Seck

Bibi Seck, designer sénégalais né à Paris, après avoir obtenu un master en design industriel en 1990 à l’École supérieure de Design industriel et de graphisme de Paris, conçoit pendant 13 ans des voitures pour Renault. En 2004, il crée avec Ayse Birsel l’agence de design Birsel+Seck basée à New York. Il s’attache, dans ses réalisations, à démontrer l’importance du design dans le secteur économique africain.

Bibi Seck remporte le concours Dapper Afrique 2016.


• Sara Terenzi / Malick Mbow / Barbara Arosio

Histoire de trames est un projet de collaboration entre Sara Tarenzi, ayant déjà travaillé en Mauritanie, Barbara Arosio, ayant participé à des projets de restructuration, toutes deux jeunes diplômées de l’École Polytechnique de Milan, et Malick Mbow, membre de l’ordre des architectes du Sénégal formé en France et ayant réalisé des projets au Mali, Mauritanie et au Sénégal.